Café de Méthamis - samedi 4 octobre 2008

le Café de Méthamis est connu pour la qualité des groupes qui y passent, alors on était curieux de voir si on pouvait y mettre le feu.

Moi-même j'ai beau être un tel habitué des couloirs de métro et des bords des trottoirs pour que jouer dans un bar soit un luxe, il n'empêche que ce groupe était habitué aux plus grandes scènes. Alors on a soigné l'installation pour avoir le moins de galères avec le son que possible. Avec Eric on est arrivés à avoir un bon compromis, et le concert était un plaisir pour nous à jouer.

Une poignée de bikers étaient déjà présents pour les balances, et ça leur a plu.

Vers 10 heures la salle est pleine et le groupe prend place pour le premier set. Ca démarre avec des morceaux à bloc, "Caroline" "Open Door" "Revolution" et "Heart Of Gold". Que du lourd. Le public est électrifié. J'ai opté pour la guitare électrique pour tout ce concert, et je ne le regrette pas. Tout le long du concert, les fans de la première heure et les nouveaux reprennent en chœurs les refrains. Marilou des BridJets arrive en milieu du premier set, et à la pause me dit qu'elle espère ne pas avoir raté "Open Door". Je lui dit que c'est pas de chance, mais qu'on le referra pour elle lors du rappel.

Mais d'abord, c'est le deuxième set, et son tradionnel "Dreaming" pour commencer. La batterie et les deux basses tissent leur toile sonore un bon moment avant l'arrivée de la guitare ultra-saturée, puis ce chant envoûtant. Vu qu'on joue dans un bar, on a ajouté quelques reprises au répertoire, "Dirty Ol' Town" au premier set, maintenant on propose "Singing In The Shower" des Sparks, puis "Knockin' On Heaven's Door".

Ensuite on a laissé place quelques minutes à nos invités surprise, Steve Katz et Boomer, un Boozefighter venu de L.A., qui nous ont gratifiés d'une chouette version de "Folsom Prison Blues"

On a repris avec "Power Junkies" et "Shooting Straight", deux chansons que j'avais écrit avec Lionel Sallay du temps de 3Steps2 à Nice. Puis une nouvelle chanson, que j'ai eu par mon ami, l'excellent chanteur Charlie Keating. La chanson s'appelle "Black 47" et elle parle de la Grande Famine en Irlande. Elle est trés belle est elle est du frère de Charlie, Brian. On a terminé en beauté avec le rageur "Steve McBristol", puis donné un rappel avec "Open Door" et qqs. reprises, genre "Going Up The Country". Pour terminer une excellente soirée, qqs. amis de Marko nous ont joué qqs. titres bien sudistes, je les ai même rejoints pour une version surprennante de "Can't Always Get What You Want".

Merci Marko pour cet acceuil, on s'est fait vachement plaisir. A bientôt!

Prochaine sortie pour le groupe : Reilhanette le 24 oct (en principe, on a pas eu confirmation, mais…)

Sinon rendez-vous à Sault pour un grand, mais je veux dire grand, concert au profit du Téléthon samedi 6 décembre.

SET LIST